La danse, un bienfait pour la santé et le moral

La danse, un bienfait pour la santé et le moral

Bienfaits de la danse sur la danté Pratiquée à intervalles réguliers, la danse améliore la posture et a des effets bienfaisants sur le système cardiovasculaire, l’équilibre et la coordination. Elle permet en outre d’oublier stress et soucis. En effet, à travers les mouvements rythmiques effectués au son de la musique, l’organisme élimine le cortisol, l’hormone du stress, et libère des hormones du bonheur et des neurotransmetteurs comme l’endorphine, la dopamine et la sérotonine. Dans les années 1940, aux Etats-Unis, la danse était même connue pour ses effets thérapeutiques sur le corps et l’esprit. Aujourd’hui, de nombreuses études soulignent l’effet bénéfique de la danse sur différentes maladies d’ordre psychique, comme la dépression, ou physique, comme le cancer ou certaines douleurs chroniques. La danse prodigue ses bienfaits que vous vous démeniez sur la piste d’une discothèque, vous entraîniez en studio ou participiez à un cours en ligne. Découvrez ses effets positifs.

Muscles: Le mouvement améliore la fonction musculaire et accroît leur vitesse de réaction lors d’une sollicitation. De plus, il favorise la coordination, dénoue les tensions et prévient leur Apparition.

Cœur: Le mouvement accroît la performance cardiaque. Il améliore la circulation sanguine, et l’apport accru en oxygène améliore la fonction pulmonaire. Une musique de plus en plus forte produit le même effet. Le crescendo accélère le rythme cardiaque. A l’inverse, le decrescendo, une musique de plus en plus faible, exerce un effet apaisant sur le rythme cardiaque.

Système immunitaire: Pratiquée à intervalles réguliers, la danse renforce les défenses immunitaires. Le mouvement stimule la circulation sanguine, et le cœur injecte davantage de sang dans les vaisseaux, ce qui active les cellules immunitaires. Leur nombre augmente même.

Graisse: La danse est une discipline aérobie, c’est-à-dire qu’elle brûle les graisses. Certaines danses rapides, comme le disco-fox ou le jive, stimulent la production d’enzymes qui brûlent les graisses.

Colonne vertébrale et articulations: Les mouvements rythmiques stimulent l’irrigation des ligaments et des tendons. Les articulations s’en trouvent mieux protégées. De plus, la danse préserve et améliore même la souplesse des articulations et de la colonne vertébrale. Pratiquée à intervalles réguliers, la danse améliore ainsi la posture et prévient les hernies discales.

Mémoire: Comme dans chaque discipline d’endurance, le cerveau est mieux irrigué. Il devient ainsi plus attentif et plus performant. En règle générale, au cours d’une vie, les connexions entre cellules nerveuses se raréfient, le réseau neuronal se détériore. La danse améliore ces connexions. Les mouvements coordonnés et rythmiques entretiennent donc la jeunesse du cerveau. Il est même possible que certaines régions atrophiées du cerveau se régénèrent. Il est prouvé que la danse améliore l’apprentissage et la mémoire.

Hormones: Les mouvements rythmiques accroissent la production de neurotransmetteurs et d’hormones comme la sérotonine, la dopamine et l’endorphine. Ces hormones rendent heureux. De plus, la sécrétion d’ACTH, l’hormone de la créativité, augmente. Le corps se détend, mais l’esprit devient plus performant. Enfin, la danse élimine le cortisol, l’hormone du stress.